1. Immobilier
  2. Actualités immobilières à ANNEMASSE
  3. Les 6 Étapes D’Une Vente Immobilière Réussie

Les 6 Étapes D’Une Vente Immobilière Réussie

Publié le 29/01/2021
Vous souhaitez vous séparer de votre bien immobilier et espérez une transaction rapide au prix que vous avez déterminé. Mais réaliser la vente de son logement demande des connaissances bien particulières. Des obligations sont présentes pour le vendeur comme pour l’acquéreur. De l’estimation du prix à la signature de l’acte définitif, voici les 6 étapes d’une vente immobilière réussie.

vente-immobiliere

 1. Faire intervenir un professionnel pour la vente de son bien

La vente d’un logement demande du temps. Mais vous n’êtes pas contraint de la gérer seul et pouvez très bien passer par une agence. Il existe 3 façons de commercialiser votre maison ou appartement : 

  • par vous-même : vous mettez en vente votre bien immobilier par vos propres moyens ; 
  • par mandat de vente exclusif : vous faites appel à une agence immobilière pour mettre en vente votre logement ; 
  • par mandat de vente simple : vous faites appel à plusieurs agences immobilières pour la vente de votre maison.

2. Estimer son bien immobilier à la vente

L’étape de l’estimation immobilière est primordiale pour la vente de votre logement. 

L’évaluation de votre bien reposera sur différents critères afin de trouver le juste prix, sans le surestimer ou le sous-évaluer

Cette évaluation immobilière nécessite certaines connaissances sur le prix du marché de votre région, mais également sur votre logement et son environnement. Pour vous aiguiller dans votre démarche, des simulateurs comme Patrim vous guident pour réaliser l’estimation. 

L’idéal reste tout de même de faire appel à un professionnel de l’immobilier. Ce dernier pourra vous apporter le prix le plus juste grâce à son expertise. 

3. Fournir les diagnostics techniques obligatoires 

Le vendeur doit réunir préalablement à la transaction immobilière, différents documents obligatoires. Ces derniers seront remis à l’acquéreur lors de la vente. Parmi ces documents vous trouverez les diagnostics immobiliers qui reprennent tous les aspects techniques du logement. 

Établis par un professionnel, les diagnostics techniques demandés varient en fonction de la nature de votre bien, de ses caractéristiques et de son année de construction. Certains sont récurrents comme : 

  • le diagnostic amiante : si le permis de construire de votre logement a été réalisé avant 1997 ; 
  • le diagnostic carrez : pour les copropriétés
  • le diagnostic de risque d’exposition au plomb : pour les biens édifiés avant 1949 ; 
  • le diagnostic pollution des sols ;
  • le DPE (diagnostic de performance énergétique) ; 
  • l’ERNT (l’état des risques naturels et technologiques) ;
  • le diagnostic termites ; 
  • le diagnostic de l’installation intérieure de gaz et d’électricité : concerne les installations de plus de 15 ans.

agent-immobilier

4. Mettre votre bien immobilier en valeur

L’aspect esthétique de votre logement est important pour une vente immobilière réussie. Lui faire une beauté aura un double bénéfice : 

  • réaliser de belles photos à intégrer dans les annonces immobilières en ligne ; 
  • les futurs acquéreurs pourront plus facilement se projeter lors des visites.

À cet effet, le home staging est très en vogue ! L’idée est ici de mettre en valeur votre bien rapidement et à un moindre coût. Votre logement doit être le plus neutre possible afin de correspondre au plus grand nombre de potentiels acquéreurs. 

5. Signer le compromis de vente 

Une fois les visites réalisées et les acquéreurs conquis, il est temps de passer à la partie contractuelle. Dans la majorité des cas, l’avant-contrat se matérialise par la signature du compromis de vente. Cette promesse synallagmatique permet aux deux parties de s’engager nonobstant l’obtention du prêt. Le compromis équivaut alors à la vente sauf si des dispositions contraires sont prévues dans l’acte. 

Mais la signature de l’avant-contrat n’est pas toujours caractérisée par un compromis de vente, il existe différents types d’engagements en matière contractuelle : 

  • La promesse unilatérale de vente : le vendeur s’engage à vendre sans que l’acquéreur ne s’engage à acquérir le bien. 
  • La promesse unilatérale d’achat : le futur acquéreur s’engage à acheter le logement lorsque le vendeur mettra le bien en vente. 
  • le pacte de préférence : le vendeur octroie une préférence à un potentiel futur acquéreur dans le cas où son bien serait mis en vente. 

Dans tous les cas, l’acquéreur dispose ensuite d’un délai de rétractation de 10 jours après signature de l’avant-contrat.  

6Signer l’acte authentique pour une vente réussie

Le délai entre la promesse de vente et la signature de l’acte authentique est généralement de 3 mois. Mais l’acte de vente à déjà été validé par le compromis. Cette dernière étape constitue une simple modalité d’exécution. 

Le document reprend les informations sur le vendeur, l’acquéreur et les servitudes ou hypothèques rattachées au bien. Sont également présents l’ensemble des diagnostics, le prix et les modalités de paiement. Une fois la vente finalisée, le notaire procédera à l’enregistrement de la vente auprès de l’administration fiscale. Ce processus n’étant pas gratuit, c’est l’acquéreur qui devra s’acquitter de ce qu’on appelle communément « les frais de notaire ». 

Pour mettre toutes les chances de votre côté il est donc préférable de se faire accompagner par une agence immobilière. Bénéficier d’une expertise pour conclure la vente de son bien est incontournable pour vendre rapidement et au juste prix.

Suivez l’actualité immobilière et rejoignez-nous